Site de l'université de Franche-Comté
Labo LHPLE

Langage et silence

Les travaux des pragmaticiens anglo-saxons sur l’implicite conversationnel, et d’Oswald Ducrot sur l’implicite sémantique ont bien montré que l’information principale d’un message n’est pas inscrite dans l’énoncé, mais dans les représentations et les interprétations des sujets - producteur et récepteur. En effet, depuis Aristote, on sait que la force d’une argumentation vient moins de ce qu’elle dit que de ce qu’elle laisse entendre, engageant l’auditoire à compléter les éléments manquants du discours. Composante essentielle de toute communication, le non-dit y est inscrit de différentes manières induisant le récepteur à inférer du sens dans et par-delà le dit des discours. Si le sujet/producteur ne peut pas ne pas signifier, le sens ne saurait exister sans interprétation. Or l’incomplétude caractérise tout processus de signification et l’interprétation est fonction de cette incomplétude. Le(s) sens, plus que jamais, reste(nt) ici une question ouverte, sollicitant un travail non seulement d’explicitation du fonctionnement du discours dans la production des sens (l’analyse de discours), mais aussi d’interprétation (l’herméneutique). 

 L’objet de notre axe de recherche sera de repenser la question du dire et du ne pas dire de biais, de façon interdisciplinaire, intersémiotique et plurimodale, et d’explorer ses implications en termes d’emprise idéologique, d’expression personnelle mais aussi de création poétique et artistique. La réflexion sur ... lire la suite 


Contact : heliane..fr et philippe..fr EA 3224 – C.R.I.T. (Centre de Recherches Interdisciplinaires et Transculturelles) UFR des Sciences du Langage, de l’Homme et de la Société - Université de Franche- Comté