Site de l'université de Franche-Comté
Labo LHPLE

L’atelier Recherche et Création « Hétérotopies : des espaces d’émancipation ? »

Cet ateliera été inauguré mercredi 29 septembre à la Maison des Sciences de l’Homme et de l’Environnement (MSHE) Claude-Nicolas Ledoux de Besançon, et télédiffusé sur les sites partenaires de Dijon et Montbéliard, pour un public d’une soixantaine d’étudiantes en première année de lettres modernes, ainsi que quelques étudiantes volontaires d’autres années et sections.

Sylvie Crinquand et Alain Lamboux-Durand ont présenté le projet, qui s’inscrit dans l’axe de recherche « Émancipation, Héritage, Transmission » du Pôle Thématique de l’Université de Bourgogne Franche-Comté. Initié par Nella Arambasin et Margaret Gillespie, cet atelier transversal a pour ligne directrice la notion des « hétérotopies » telles qu’elles ont été définies par Michel Foucault, et choisit de s’interroger à la fois sur la possibilité de ces différents espaces hétérotopiques et sur leur pouvoir émancipateur.

Ascarate

Cette réflexion d’abord théorique a été présentée aux étudiantes lors d’une conférence inaugurale de Luz Ascárate, chercheuse en philosophie, afin d’articuler les notions de hétérotopie et d’émancipation, en ouvrant la discussion à d’autres domaines comme la littérature, les arts plastiques et visuels ou encore l’architecture. Plusieurs séances d’écriture créative organisées tout au long du premier semestre et animés par Florence Andoka, Michaëla Cogan et Cathy Jurado, devraient ensuite permettre aux étudiantes d’explorer leur vision personnelle de la notion foucaldienne, et de repenser ce faisant leur propre rapport à l’espace public.

Le projet, financé au niveau national, a pour intention première de questionner les politiques régionales de gestion du territoire, et doit aboutir à une journée festival des Émancipations, organisée en juin 2022 en milieu rural, hors-les-murs des campus universitaires bisontins et dijonnais, avec à l’esprit de toucher un public le plus large possible.