Site de l'université de Franche-Comté
Labo LHPLE

 

AXE 1 

Sciences, langages, textualités

 

L’axe 1 rassemble des chercheurs en littérature et en traitement automatique des langues réunis autour de l’analyse des textes scientifiques, de leur discursivité, de leur rhétorique et de leurs relations potentielles avec d’autres types de discours. Il se divise en deux sous-axes :

Sous-axe 1 : Consacré à l’étude des relations entre littératures, sciences et savoirs, ce sous-axe a pour objectif de confronter textes scientifiques et textes littéraires afin d’examiner les relations d’interpellation et d’exclusion qui les lient et qui font les enjeux et paradoxes des partages entre « les deux cultures ». Concrètement, cet objectif se réalise à travers une démarche double et symétrique : d’un côté, il s’agit d’utiliser les outils de l’analyse littéraire pour mettre en évidence la « rhétorique » ou la « poétique » du texte savant et ainsi de montrer la présence d’un imaginaire tropologique et narratif, source de « schèmes poétiques » dans le discours scientifique ; de l’autre, il s’agit de montrer la présence d’éléments épistémiques, empruntés au discours de la science, dans les textes littéraires en vue d’analyser leurs différentes fonctions (épistémique, idéologique, poétique, etc.). Au-delà des textes scientifiques proprement dits, il s’agit également de confronter les discours de la littérature et des sciences humaines : à un moment de l’histoire où les sciences humaines, après s’être construites au 19ème siècle dans un geste de rupture épistémologique avec la littérature, reconnaissent les différentes formes de discours fictionnel comme des véhicules potentiels de savoir, il devient indispensable de s’interroger sur le pouvoir cognitif de la littérature et sur la place qu’elle est susceptible d’occuper dans le concert des savoirs, en tant que lieu de connaissance.

Sous-axe 2 : Ce sous-axe a pour objectif le développement de modèles et de méthodologies visant à la compréhension, la génération et la représentation automatique de contenus textuels incluant la sémantique textuelle. Dans le contexte de l’accroissement de la production scientifique et de l’accès libre aux textes savants, il s’agit de proposer de nouveaux outils de fouille textuelle et de veille scientifique dans les sciences humaines et sociales afin d’apporter des solutions pour une exploitation efficace des textes scientifiques et techniques. Du point de vue théorique, il s’agit de proposer des modélisations sémantiques et des approches d’analyses textuelles automatisées faisant appel à des bases de ressources linguistiques, en vue de remplir les tâches suivantes : analyse de la structure rhétorique de différents corpus scientifiques, extraction d’information à partir d’articles scientifiques, développement d’outils didactiques pour l’apprentissage de l’anglais de spécialité en sciences humaines et sociales, cartographie de la science à partir de la visualisation de corpus scientifiques, etc.